November 7, 2021 7:00 pm - 9:00 pm

(1952, États-Unis, 85 min., 16mm, VOA) Fred Zinnemann

Le jour même de son mariage et de sa retraite, le marshal Will Kane apprend le retour imminent du criminel Frank Miller – le train arrivera en gare à midi sonnant –, criminel qu’il a lui-même participé à mettre derrière les barreaux et qui avait, pour cette même raison, juré vengeance à l’ensemble du village. Alors qu’on lui demande de prendre la fuite, Kane choisit de reprendre sa fonction pour une dernière journée afin de stopper Miller et ainsi protéger sa vie, celle de son épouse et celles des citoyens. Le marshal se heurte alors à une peur générale qui se répand dans le village. Peu à peu, sa jeune épouse, ses amis, ses collègues et ses concitoyens se détournent de lui. Abandonné de tous, le marshal Will Kane sera-t-il en mesure d’affronter la bande de Miller et d’accomplir son devoir?

Grand classique du western réalisé au cœur de l’ ge d’or étasunien, High Noon s’inscrit pourtant en marge du classicisme westernien. Le film émet une critique acerbe de la société et du gouvernement, et ce, alors même que les pressions du maccarthysme se font de plus en plus fortes sur Hollywood. Pour ce faire, il n’hésite pas à déconstruire l’Ouest mythique. Mettant en vedette Gary Cooper, l’une des figures qui participa à forger les codes du western, ce film joue avec l’image de la star vieillissante pour mettre en place des éléments critiques et autoréflexifs qui se feront « normes » des westerns crépusculaires, près d’une décennie plus tard. High Noon fut d’ailleurs décrit par John Wayne comme « la chose la plus anti-américaine qu’il ait vue de sa vie », tout en s’attirant les foudres du réalisateur Howard Hawks qui réalisa Rio Bravo (1959) en réponse, voire en critique au western de Zinnemann.

 

(1952, USA, 85 min., 16mm) Fred Zinnemann

When the train station bell sounds at noon, newlywed marshal Will Kane understands that criminal Frank Miller is back in town, having sworn vengeance on this village and its marshal. It looks like Kane will have to postpone his honeymoon and spend one more day on the job in order to stop Miller and save everyone’s lives: his own, his new wife’s and the town citizens’ whose fear grows by the minute on the ticking clock. And sure enough, everyone deserts the marshal in his hour of need. Now abandoned and going solo, will Kane be able to fulfill his duty and confront Miller and his gang?

A great Western classic shot in the midst of the American Golden Age, High Noon stands out on the margins of Western classicism. The movie displays a profound critique of government and society, and thus constitutes as debunking of the mythic West. Featuring main star Gary Cooper, one of the Western conventions’ most defining leads, this movie plays with the symbol of the aging star to articulate self-referential and critical elements that will in turn become the “norms” in the Revisionist Western age subgenre, but a decade later. Worthy of note is John Wayne’s comment that High Noon was “the most un-American thing he’d ever seen” while coming under fire by Rio Bravo’s (1959) director Howard Hawks whose movie is a direct response to Zinnemann’s work. Enjoy seeing the grit of genuine film grain on the big screen making this visually iconic opus even more unforgettable.